Katrien De Blauwer signe la nouvelle affiche des Femmes s’en Mêlent.

Le festival se déroulera du 23 novembre au 02 décembre -

Nous sommes très fier.es de vous dévoiler la nouvelle affiche des Femmes S’en Mêlent dont la prochaine édition se tiendra du 23 novembre au 2 décembre. Elle a été réalisée par l’artiste plasticienne Katrien de Blauwer dont nous admirons le travail depuis de nombreuses années.

« When Les Femmes S’en Mêlent asked me to create a work with images (woman) of the punk period, I looked in my archives knowing I wouldn’t find them and decided to create my own punk image. » Katrien de Blauwer

If you really believe in yourself, you cannot listen to people — Joan Jett

Katrien de Blauwer, qui se définit elle-même comme une « photographe sans caméra » a déjà été exposée dans de nombreux lieux prestigieux dédiés à la photographie, comme les rencontres d’Arles, l’Institut de la photographie de Lille ou le Fotomuseum of Rotterdam. Elle sera particulièrement à l’honneur en cette fin d’année, à l’occasion d’une exposition à la galerie Les Filles du Calvaire (2 novembre – 21 décembre), à Paris Photo (10 au 13 novembre)… et aux Femmes S’en Mêlent !

Ne dites surtout pas à Katrien de Blauwer qu’elle fait des collages : « Disons que je suis une photographe sans appareil. La coupe est comparable chez moi au déclic de l’appareil photo ». Elle coupe, colle, assemble, enfreint, colore, manipule des photographies issues d’anciens magazines qu’elle collectionne. Proches du photomontage ou du montage cinématographique, ses œuvres recèlent une intense charge narrative. Liées à la mémoire et à son histoire personnelle, mais, paradoxalement, aussi intimes qu’anonymes, elles deviennent le scénario possible de tout un chacun.

 

INSTAGRAM KATRIEN DE BLAUWER

 

 

Katrien De Blauwer has designed the artwork for Les Femmes s’en Mêlent.

We are very proud to unveil the new poster for Les Femmes S’en Mêlent, the next edition of which will run from 23 November to 2 December. It has been designed by visual artist Katrien de Blauwer, whose work we have admired for many years.

« When Les Femmes S’en Mêlent asked me to create a work with images (woman) of the punk period, I looked in my archives knowing I wouldn’t find them and decided to create my own punk image. » Katrien de Blauwer

If you really believe in yourself, you cannot listen to people — Joan Jett

Katrien de Blauwer, who describes herself as a « photographer without a camera », has already been exhibited in a number of prestigious venues dedicated to photography, including the Rencontres d’Arles, the Institut de la photographie in Lille and the Fotomuseum of Rotterdam. She will be particularly in the spotlight at the end of the year, with an exhibition at the Les Filles du Calvaire gallery (2 November – 21 December), at Paris Photo (10 to 13 November)… and at Femmes S’en Mêlent!

Don’t tell Katrien de Blauwer that she makes collages: « Let’s just say that I’m a photographer without a camera. For me, cutting is like the click of a camera ». She cuts, glues, assembles, infringes, colours and manipulates photographs from old magazines that she collects. Close to photomontage or film montage, her works have an intense narrative charge. Linked to memory and personal history, but paradoxically as intimate as they are anonymous, they become a possible scenario for everyone.

INSTAGRAM KATRIEN DE BLAUWER

Ces actualités peuvent aussi vous intéresser...

Un épisode enregistré dans les coulisses des Femmes S'engagent à FGO Barbara et Petit Bain

Souvenirs Sonores, l’épisode 3 est en ligne

"L'importance des représentations"

Souvenirs Sonores, écoutez l’épisode 2 !

Des échanges à retrouver un mardi sur deux sur les plateformes de stream

Nouveau rendez-vous : Souvenirs Sonores