Black Sea Dahu

23 Novembre 2021

Les Trois Baudets

BLACK SEA DAHU

POP FOLK (Suisse) 

Une douceur sans égal, des mélodies comme suspendues dans le vide et le timbre de la voix grave et chaleureuse de Janine Cathrein. Trois éléments qui font que l’on ne résiste pas à Black Sea Dahu. Le groupe zurichois ne cesse de faire parler de lui depuis la sortie de White Creatures, et à raison. Dans ce premier disque, on sent un travail considérable, tant dans l’écriture que dans l’orchestration des morceaux. Et nous sommes là, à déguster chaque note avec le même plaisir, répétant l’écoute sans jamais qu’il ne s’estompe. 

Janine Cathrein signe de sa subtile plume chaque titre de cet album et nous emmène en voyage au son de sa voix profonde et envoûtante. Black Sea Dahu est une créature mystique qui ne laisse personne indifférent partout où elle se produit en concert. Les effets d’un folk ténébreux, délivré avec une sincérité touchante. 

« Cet album a une histoire particulière. Quand nous l’avons enregistré une première fois, nous avons décidé de ne pas le sortir. Quelque chose clochait. On s’est remis au travail, chacun proposant plusieurs nouvelles idées sur chaque chanson. ». 

Finalement, la bande de six repart 17 jours en studio, en Norvège, avec Gavin Gardiner du groupe canadien The Wooden Sky comme producteur. « Nous sommes arrivés avec nos propositions et le travail s’est fait dans l’échange, le dialogue. Une vraie collaboration. Quand nous avons terminé, nous savions que nous avions mis en boîte des chansons fortes, qui tenaient la route. Par rapport à l’attention que provoque actuellement l’album, cela change la donne : on se sent légitime, on y croyait !» 

L’expérience des rues Black Sea Dahu sent le vent du changement par rapport à l’époque où Janine Cathrein et ses sœurs se produisaient dans les rues européennes sous le nom de Josh – « cela apprend à s’imposer, à chanter plus fort !» Rien de revanchard dans la remarque de celle qui s’apprêtait alors à lâcher son boulot de coursière à vélo pour se lancer dans une grande tournée d’été – Suisse, Allemagne et Autriche pour mieux faire connaître cet étrange animal – marin ? – réputé pour avoir une patte plus courte que l’autre afin de parcourir le flanc des montagnes. « On a dû se décider rapidement, nous avions mis des noms dans un chapeau, les deux termes qui me sont restés étaient Black Sea et Dahu, une jolie légende et un terme dont j’aime beaucoup le son. »

Date

Nov 23 2021

Heure

20h00

Leave a Comment

Start typing and press Enter to search